Selon une étude publiée par le Journal of Fibrosis Kystic, l’oxygénothérapie hyperbare (HBOT) pourrait être utilisée en traitement primaire ou en association avec d’autres traitements, notamment les antibiotiques pour améliorer leur efficacité.
Pseudomonas aeruginosa (pyocianique) est la principale bactérie à l’origine d’infections pulmonaires chez les patients atteints de mucoviscidose.
Souvent difficile à éliminer, sa résistance pourrait s’expliquer par le développement d’une tolérance aux antibiotiques.
Le plus souvent utilisée pour combattre le pyocianique, la tobramycine dépend de l’activité métabolique pour agir.
Or, les bactéries ralentissent leur métabolisme dans un environnement dépourvu d’oxygène diminuant ainsi l’efficacité de la tobramycine.
Une équipe de chercheurs en se basant sur les résultats de ses travaux in vitro, conclut :
« La réoxygénation HBOT pourrait à l’avenir être une possibilité clinique pour améliorer l’efficacité des antibiotiques dans les infections pulmonaires de la mucoviscidose ».
Bien que les complications liées à l’utilisation d’OTHB soient rares, l’équipe de recherche a recommandé de poursuivre l’étude sur des modèles animaux afin de confirmer l’innocuité et l’administration optimale de ce traitement combiné.

Plus d’info :
https://cysticfibrosisnewstoday.com/2019/02/19/hyperbaric-oxygen-treatment-may-make-antiobiotics-more-effective-against-p-aeruginosa-infections-study-says/